Aller au contenu principal

Journée départementale de la lecture publique 2022

Comme chaque année, la Bibliothèque Départementale de l’Aisne a organisé une journée départementale autour du développement de la lecture publique. Ce rendez-vous est l’occasion pour les bibliothécaires et les élus d’échanger sur leurs pratiques afin de construire ensemble les bibliothèques de demain. Cette année, la journée a pris la forme d’un voyage d’études dans les médiathèques du Zèbre, réseau constitué de 3 médiathèques du Pays des coquelicots dans la Somme.

La réflexion autour de l’évolution des pratiques culturelles et la démarche générale qui a accompagné l’ouverture récente de ces équipements ont participé naturellement à ce que les regards se tournent vers ce territoire (2021 pour le Zèbre de Bray, 2022 pour le Zèbre d’Albert et celle d’Acheux devrait voir le jour en 2023).

« Nous avions un retard de 20 ans », déclare Chloé Dersigny la coordinatrice du réseau de médiathèques. C’est en 2016, avec l’accompagnement de la DRAC Hauts de France pour aller vers un diagnostic de terrain, qu’une réelle prise de conscience des élus a lieu sur le retard en matière de lecture publique. L’enjeu était de répondre à la fois aux problématiques de mobilité tout en changeant l’image des bibliothèques pour les repenser comme de véritables lieux de sociabilité et de convivialité, accessibles à tous. Sur la question de la mobilité, le travail reste encore à mener et la communauté de communes du Pays des Coquelicots va d’ailleurs prochainement être un territoire d’expérimentation dans le cadre de la question de prise de compétence mobilité du Grand Amiénois.

Après avoir obtenu un CREM (marchés de Conception, Réalisation, Exploitation et Maintenance) c’est ensuite l’Etat qui a soutenu financièrement pour embaucher et augmenter les équipes.

Aujourd’hui, après seulement quelques mois d’ouverture, la médiathèque d’Albert est passée de 700 inscrits à 1100 et celle de Bray-sur-Somme de 200 à 500 inscrits.

Les participants à cette journée, venus de l’ensemble du territoire, sont repartis avec de nouvelles idées pour continuer à créer de l’attractivité dans leurs médiathèques.